Intitulé du poste

Psychologue recherche, ayant pour mission l'évaluation clinique des patients dans le cadre de projets de recherche clinique, en particulier dans le domaine de l'immuno-Psychiatrie.
Recrutement pour un poste temps plein à partir du 1er Septembre 2022
Possibilité de construire un projet de thèse de science

Métier

Psychologue clinicien.ne

Description du poste

Encadré par le Pr Marion LEBOYER, le psychologue recherche a un rôle central puisqu'il intervient sur l'inclusion, le suivi et l'évaluation clinique standardisée des patients qui participent à différents projets de recherche clinique en IMMUNO-Psychiatrie.

Ces patients sont inclus au sein des différents services d'hospitalisation ou des consultations du DMU IMPACT (Département Médico Universitaire d'Addictologie et de Psychiatrie). Le psychologue est donc intégré à la fois dans le cadre du travail de recherche du Laboratoire INSERM de Neuro-psychiatrie Translationnelle de l'IMRB à Créteil et dans l'équipe clinique du DMU.

Le rôle du psychologue est de proposer aux patients de participer aux protocoles de recherche pendant leur hospitalisation ou lors de visites en ambulatoires et de réaliser les évaluations cliniques et/ou neuropsychologiques prévues dans les protocoles. Il peut également réaliser des travaux à partir des données recueillies (master, thèse, publications…)

Activités

  • Repérage des patients pouvant participer aux protocoles de recherche et inclusion
  • Évaluation clinique de la symptomatologie psychiatrique dans le cadre d'entretien clinique (passation d'interviews cliniques, d'hétero questionnaires et de tests neuro-psychologiques)
  • Lien avec les attachés de recherche clinique chargés d'informatiser les données recueillies
  • Réalisations d'études de recherche en psychologie et psychiatrie en liaison avec les activités du Laboratoire
  • Collaboration avec les équipes pluridisciplinaires d'hospitalisation et de consultations ambulatoire (médecins, infirmiers, psychologues, aides-soignants…)

Compétences requises :

  • Bilan psychologique (connaissance des outils et échelles cliniques)
  • Communication / relations interpersonnelles
  • Éthique et déontologie professionnelle
  • Psychologie clinique et psychopathologie
  • Psychologie générale
  • Français parlé et écrit

Qualités requises :

  • Qualités relationnelles : écoute, dialogue, disponibilité
  • Intérêt pour la recherche et dynamisme
  • Connaissance du travail en équipe
  • Flexibilité et capacités d'adaptation

Pré-requis :

  • Master 2 de Psychologie
  • Intérêt pour la recherche – projet de thèse possible

Horaire de travail : 9h-17h
Poste plein temps en CDD

Quotité de travail : 100%

Merci d'envoyer votre CV et votre lettre de motivation à marion.leboyer@inserm.fr

Structures

1. Le laboratoire de Neuropsychiatrie Translationnelle (INSERM U955)

(voir le site)

Le Laboratoire de Neuropsychiatrie Translationnelle de l'Institut Mondor de Recherche Biomédicale combine plusieurs approches cliniques, immunologiques, génétiques et environnementales, mais aussi d'imagerie cérébrale effectuées sur de grandes cohortes de patients.

Le travail de notre laboratoire vise à mieux comprendre l'hétérogénéité des processus physiopathologiques sous-tendant les troubles psychiatriques majeurs afin de découvrir de nouveaux outils diagnostiques et de développer des stratégies thérapeutiques personnalisées (tester des molécules innovantes, ainsi que des traitements psycho-sociaux) dans des sous groupes homogènes de patients.

Le laboratoire travaille sur des troubles psychiatriques majeurs, tels que le trouble bipolaire, la dépression résistante, la schizophrénie, les troubles du spectre de l'autisme, les comportements suicidaires et les addictions.

Marion LEBOYER, directeur du laboratoire, a reçu en 2021 le Grand Prix de la recherche Inserm et est responsable du PEPR ProPSY (programme projet en psychiatrie de précision) qui vient d'être retenu dans le cadre des programmes d'investissement d'avenir (80 Millions €)

Voir la suite

2. DMU Impact

Le Département Médico-Universitaire de psychiatrie et d'addictologie (DMU Impact, directeur Pr Marion LEBOYER) des Hôpitaux Universitaires Henri-Mondor à Créteil regroupe :
  • le service de psychiatrie sectorisée (80 lits d'hospitalisation, 3 CMP, un dispositif de soins partagés)
  • le service intersectoriel de psychiatrie (urgences, psychiatrie de liaison, PAS-Psy, et 18 lits d'hospitalisation)
  • le centre de réhabilitation cognitive et sociale
  • les centres experts (bipolaire, dépression résistante, schizophrénie, autisme)
  • le service d'addictologie

Service de Psychiatrie de l'Hôpital Henri Mondor – Albert Chenevier
Le service de Psychiatrie a la responsabilité de trois secteurs de santé mentale pour les adultes du Val-de-Marne, gérés par le service de psychiatrie sectorisée. Chaque secteur dispose d'un Centre Médico-Psychologique (CMP) pour les consultations, et les hospitalisations sont assurées à l'hôpital Albert-Chenevier (5 unités de 20 lits, mutualisées sur les trois secteurs). Le service est doté par ailleurs de moyens de soins communs aux trois secteurs, comme des appartements thérapeutiques, le dispositif de soins partagé (DSP), et des unités de jour.

Les hôpitaux de jour regroupent plusieurs types d'activités dont la remédiation sociale et cognitive, les centres experts

Le service intersectoriel de Psychiatrie de l’hôpital Henri Mondor est constitué de 4 dispositifs de soins complémentaires, permettant de prendre en charge sur le site des patients nécessitant des soins psychiatriques dans des conditions très différentes : l'unité d'hospitalisation, la psychiatrie de liaison et la psychiatrie d'urgence. Le service comprend 18 lits.

Le service d'addictologie comprend des lits d'hospitalisations, un hôpital de jour et des consultations de sevrage

Directrice : Pr Marion LEBOYER – Directeur Adjoint : Pr Antoine PELISSOLO

Voir la suite

3. Fondation FondaMental

(voir le site)

La Fondation FondaMental est une fondation de coopération scientifique créée par décret du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche du 15 juin 2007.
 
La Fondation FondaMental a pour vocation d'innover en matière de diagnostic, de soins et de traitements pour améliorer la prise en charge des maladies mentales sévères.

Sa stratégie : promouvoir la psychiatrie de précision.

La Fondation FondaMental a pour ambition de mieux caractériser les différentes formes de maladies pour proposer une psychiatrie :

  • préventive, pour agir sur les facteurs de risque ;
  • prédictive, pour connaître les maladies et anticiper les rechutes ;
  • personnalisée, pour donner le bon traitement au bon moment aux bons patients ;
  • participative, pour intégrer les patients aux décisions qui les concernent.

 
Pour cela, nous avons créé un réseau de 54 Centres experts organisés en 4 réseaux spécialisés pour les troubles bipolaires, les schizophrénies, la dépression résistante, l'autisme sans retard intelectuel. Ces centres experts sont à l'origine de grandes cohortes, caractérisés de manière standardisés sur le plan clinique, biologique, imagerie cérébrale, electrophysiologique etc.. Les données sont regroupées dans des bases de données appelées FACE (FondaMental Advanced of Expertise) qui permettent d'analyser les données recueillies.

Les projets de recherche qui sont implémentés au sein des centres experts qui le souhaitent sont financés par des projets qui reçoivent des financements publics (nationaux, européens..) ou des mécénats et sont mis en place par l'équipe du Lab'FondaMental.

La fondation est aussi en charge de déployer des actions de communication pour contribuer à une meilleure connaissance du grand public sur les sujets de maladie mentale, mais aussi à des actions de formation.

Voir la suite